Applications graphiques l'aide de Tcl/Tk


Mise à jour : 31 mai 1996

Anne.Possoz@epfl.ch
Applications graphiques l'aide de Tcl/Tk

Préface

Dans les années 90, la convivialité d'utilisation des applications a pris toute son importance. On ne peut plus écrire d'applications sans interfaces homme-machine graphiques. On ne peut pas non plus se priver de l'environnement X qui offre la possibilité de distribuer ses applications sur le réseau. Le confort d'exécution est augmenté par l'utilisation de la souris, la sélection de champs dans des listes qui évite bien des erreurs de frappe, l'utilisation de boutons, etc.

Tcl/Tk a été développé en réponse à ces préoccupations. Cet ensemble n'a rien à envier à d'autres produits tels que OpenInterface, Architect (UIMX) ou Guide (de OpenWindows).

Il a l'avantage d'être simplement un langage interprété et d'être gratuit. De surcroit, il bénéficie d'un newsgroup de discussion très actif et d'une documentation WWW croissante, y compris une page de l'auteur, John Ousterhout. Il existe aussi 2 pages résumant les discussions concernant la comparaison entre Tcl et d'autres langages: celle de Wayne Christopher et celle de Glenn Vanderburg.

Tcl/Tk est disponible pour toutes les plate-formes Unix et le portage par l'auteur pour MacIntosh et PC est disponible depuis peu(1). Quel plaisir le jour où un même programme pourra tourner sur toutes ces plate-formes sans que nous devions récrire une seule ligne... Inutile de vous dire qu'il est disponible pour linux.

La partie Tk de cet ensemble a suscité beaucoup d'enthousiasme, vu la simplicité avec laquelle on peut construire la partie graphique d'une application, et d'autres ensembles similaires ont émergés. Ils utilisent aussi Tk mais avec un autre langage: STk utilise Scheme (LISP) et TkPerl utilise Perl(4 ou 5).

Le choix entre ces différents langages est une question de goût mais aussi de connaissances antérieures et d'extensions qu'on souhaiterait utiliser. Aujourd'hui, Tcl/Tk étant plus ancien, il a un plus grand nombre d'extensions à disposition. Toutefois, TkPerl à l'avantage de posséder IngresPerl.

Le succès et l'efficacité de tels outils est certain. Il est toutefois difficile d'en conseiller un particulier, les choses bougeant très vite. Si vous entendez parler de Fresco, soyez attentifs... C'est le postulant du MIT à remplacer tous ces langages. Il se pourrait aussi que Java bouleverse ces perspectives mais il est encore trop tôt pour prendre position à ce sujet.

Ci-joint un petit cours en ligne, largement basé sur les livres de John Ousterhout, Tcl and the Tk Toolkit, et de Brent Welch, Practical Programming in Tcl and Tk. Ce cours n'a pas la prétention de remplacer tous les documents existants sur le sujet mais seulement de donner une bonne connaissance de la syntaxe Tcl et une compréhension de base des mécanismes de Tk.

Plan du cours Tcl/Tk

Trasparents du cours de mai 1997
 

Footnotes

(1)
Tout prochainement disponible pour l'EPFL.

Copyright 1996 Author: Anne Possoz, SIC-EPFL